Bullet Journal
Blog,  Bullet Journal

Bullet Journal

Je vous écris un petit article aujourd’hui pour vous parler d’un de mes outils de tous les jours : le Bullet Journal.

Le concept de Bullet Journal, ou BuJo, est apparu il y a une dizaine d’années, il a été créé par Ryder Carroll, un designer américain, et est désormais adopté par près d’un million de personnes !

Il permet non seulement de s’organiser d’après ses objectifs, mais aussi d’optimiser son temps et sa créativité.

Définition Bullet Journal par Ooreka.fr

Cela faisait un moment que ce concept me plaisait mais je n’avais jamais sauté le pas. Je l’utilise maintenant depuis Avril 2020. Voici mon cheminement :

Pourquoi ?

Lasse de « poser des lapins » à mes ami.e.s ou d’oublier les rendez-vous pris 6 mois à l’avance (oui je suis tête en l’air…), j’ai décidé de prendre le temps de créer mon journal afin de mettre au centre de ma vie la créativité et l’organisation.
En effet, pour retenir ou m’intéresser à quelque chose, j’ai besoin qu’il soit imagé ou joli, le BuJo est donc parfait pour cela car il peut être personnalisé et créé de toutes pièces, donc adapté à ma logique.

Quoi ?

J’y note toutes mes envies, idées, ce que j’ai accompli, mes tâches perso, mes missions pro, mes rendez-vous, mes humeurs, mes activités. Bref, c’est mon deuxième cerveau, il diminue clairement ma charge mentale et me permet de collecter mes souvenirs car à la fin de chaque mois, je colle une photo représentant le meilleur moment du mois 🙂
Le Bullet Journal m’aide à être plus à l’écoute de moi-même, plus en conscience avec mes humeurs. Avec le recul, je peux voir combien de tâches par jour je peux faire sans me surmener, avec le « mood tracker » je peux analyser mes humeurs selon les évènements, la saison, la lune, etc…

A la base, je suis une championne olympique de la procrastination, mais là, ça me motive à faire les choses, pour la satisfaction de cocher les cases, de remplir la liste de lecture, ou mon « activity tracker » !

Le BuJo réduit énormément la (fameuse) charge mentale. En effet, on y pose toutes les choses à faire puis on les programme, on y note toutes ses idées et il ne reste qu’à piocher quand nécessaire, plus besoin de garder tout ça à tourbillonner dans sa tête.

Comment ?

Je souhaitais un carnet de poche, que je puisse emporter partout. Ne trouvant pas mon bonheur dans le commerce, j’ai créé un carnet format A6 avec suffisamment de pages (à pointillés) pour une année.

J’ai choisi de le designer de façon très simple et concise, à cause de sa taille qui ne permet pas énormément de fioriture si on souhaite mettre en avant le nécessaire. Mais j’y mets tout de même un peu de couleurs, de dessins, de typographie, ou d’originalité car j’apprécie un visuel agréable.

Combien ?

Oui, créer son Bullet Journal prend un peu de temps, surtout au départ lorsqu’on cherche ce dont on a besoin et comment le mettre en page, mais après quelques mois de tests, on trouve son fonctionnement et cela prend de moins en moins de temps.

De plus, c’est un temps précieux, pour soi, déconnecté, pleins de créativité et d’organisation, donc que du bon !

Comme le dit si bien le créateur :

« Un stylo et un carnet, ce sont les meilleurs outils pour se déconnecter ! On met le téléphone, la tablette de côté, et on se concentre sur ce stylo et sur cette feuille de papier, on se consacre au moment présent, sans se laisser distraire. »

Interview Ryder Carroll

Niveau budget, ce n’est pas nécessairement coûteux. Vous pouvez le réaliser dans un premier temps dans un carnet que vous possédez déjà, avec stylos, feutres et crayons de couleurs. Je suis sure que vous en avez quelque part au fond d’un tiroir, ou bien ceux de vos enfants ! 😉

Si vous avez envie de nouveauté, il y a pleins de carnets A5 ou + à pointillés dans le commerce, pour un format de poche c’est par ici, comptez entre 15 et 20€. Personnellement, j’aime utiliser les feutres Micron (3€ l’unité) pour la créations des pages, j’y ajoute des stickers, des dessins, des couleurs au crayons de couleurs ou au Stabilo (1€ l’unité). Puis j’y écris chaque jour au stylo bille.

Et vous ? Vous avez succombé au Bullet Journal ou pas encore ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.